Autres actualités

Plusieurs villes rendent le masque obligatoire dans la rue Par Reuters

© Reuters. PLUSIEURS VILLES RENDENT LE MASQUE OBLIGATOIRE DANS LA RUE

PARIS (Reuters) – Plusieurs villes de France ont décidé de rendre le port du masque obligatoire dans certaines parties de l’espace public afin d’endiguer la recrudescence de l’épidémie de coronavirus.

Le préfet du Nord a ainsi décrété vendredi l’obligation de porter un masque “dans un certain nombre de zones” de la métropole de Lille (Nord), notamment les rues piétonnes, les marchés de plein air et les espaces verts.

La maire de Biarritz a défendu samedi matin une mesure similaire pour les quartiers les plus denses de sa ville.

“On le fait parce que notre préoccupation majeure, c’est de protéger les Biarrots, de protéger les estivants, et surtout de protéger les familles parce que beaucoup viennent chez les grand-parents à cette période de l’année, et nous ne souhaitons pas qu’à la fin de l’été nous nous retrouvions avec des clusters de seniors contaminés par les petits enfants”, a expliqué sur BFM Business Maider Arosteguy, maire de Biarritz (Pyrénées-Atlantique).

Elle a précisé vouloir procéder par incitation pédagogique plutôt que par contravention.

Le port du masque a également été rendu obligatoire, dès ce ce samedi, dans le coeur de ville du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais). Les contrevenants s’exposent à une amende.

Le gouvernement se refuse toujours à décréter cette obligation à l’échelle nationale, mais un décret autorise depuis vendredi les préfets à décider par arrêté d’étendre le port du masque aux lieux publics.

Dans un tweet posté vendredi soir, le maire de Nice (Alpes-Maritimes), Christian Estrosi, a déclaré avoir demandé au préfet de prendre un arrêté préfectoral, dès lundi minuit, dans certaines rues de la ville, rendant le port du masque obligatoire pour tous dans l’espace public.

“Le cas échéant je prendrai un arrêté municipal pour l’imposer dès ce lundi”, a-t-il ajouté.

Le port du masque, qui fait l’objet d’un débat entre épidémiologistes, est déjà obligatoire dans les transports depuis le 31 mai, et dans les lieux publics clos depuis le 19 juillet alors que la France connaît, au coeur de l’été, une résurgence des cas de contamination au coronavirus.

Depuis le 22 juillet, le nombre quotidien de nouveaux cas s’élève en moyenne autour d’un millier contre 560 sur les 21 premiers jours du mois.

(Gilles Guillaume)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Résultats prometteurs pour un vaccin expérimental de Moderna Par Reuters

administrateur

La BCE accepte désormais en collatéral des actifs spéculatifs Par Reuters

administrateur

Les auditeurs de Nissan ont eu des doutes dans le dossier Ghosn Par Reuters

administrateur

Les bourses pourraient plonger de 15% sous leurs plus bas de l’année (analyste) Par Investing.com

administrateur

Les actions montent avec le commerce, l’emploi US dans le viseur Par Reuters

administrateur

Une chute « beaucoup plus sévère » menace les marchés actuellement trop optimistes Par Investing.com

administrateur