Bourse & Actions

Pourquoi certaines actions liées à l’immobilier sont si performantes actuellement?

Cela semble contre-intuitif. Pourquoi s’enthousiasmer pour des actions liées au marché du logement alors que des millions de personnes sont sans emploi et que l’on craint de plus en plus l’arrivée d’une deuxième vague de coronavirus ?

Mais comme d’autres choses dans cette crise du COVID qui ont surpris les investisseurs, la vigueur de certaines poches du marché immobilier est totalement inattendue. Les prix des maisons aux États-Unis sont en hausse et la demande de prêts hypothécaires augmente, même si le taux de chômage avoisine des records.

Des taux bas

Les demandes de nouveaux prêts ont augmenté pendant neuf semaines consécutives. Elles sont maintenant à leur plus haut niveau depuis la fin janvier, proches d’un record de douze ans.

Les prêts hypothécaires n’ont pas été aussi rentables qu’en ce début d’année depuis 2013, selon les données disponibles. Les marges ont atteint en moyenne 61 points de base par prêt accordé de janvier à mars, soit près du double de la moyenne du premier trimestre de 2008, a déclaré Marina Walsh, vice-présidente de l’analyse industrielle du MBA, dans un rapport de Bloomberg.

Mr. Cooper Group Inc (NASDAQ:), l’une des plus grandes entreprises du secteur, a déclaré aux investisseurs le 28 mai que ses marges ce trimestre pourraient atteindre 3 %, soit plus du triple du taux du deuxième trimestre de l’année dernière.

Mr.Cooper Group

Mr.Cooper Group

Le cours de l’action de la société, après s’être remis de la baisse de mars, est maintenant proche de son plus haut niveau depuis un an, à savoir 14,68 dollars. Il a clôturé hier à 13,21 dollars.

Une explication évidente de cette hyper activité sur le marché hypothécaire : des taux d’intérêt extrêmement bas après l’intervention agressive de la Fed pour aider l’économie à se remettre de la récession. Le taux moyen d’un prêt hypothécaire sur 30 ans étant tombé à 3,2 %, certains emprunteurs veulent se refinancer. D’autres encore considèrent que les taux bas sont une bonne raison d’entrer sur le marché du logement dès maintenant.

Évolution des tendances

Outre les faibles taux, de nouveaux catalyseurs apparaissent lorsque les gens commencent à modifier leurs attentes professionnelles et leur niveau de vie en réponse à la pandémie de COVID-19. Selon un rapport de Morgan Stanley (NYSE:) sur la vie après la pandémie, la crise a accéléré les tendances déjà en cours dans le secteur du logement américain, notamment l’expansion des maisons unifamiliales.

Le rapport recommande l’achat de Invitation Homes Inc (NYSE:), une société de placement immobilier basée à Dallas, Texas, spécialisée dans la location de maisons individuelles. Cette société d’investissement immobilier est connue pour ses actifs de grande qualité et, selon Morgan Stanley, elle peut battre les performances des sociétés de placement immobilier qui gèrent des appartements.

Au cours de son rapport sur les bénéfices du premier trimestre, Invitation Homes a déclaré que son taux de perception des loyers en avril était supérieur à 95 % de sa moyenne historique. De plus, moins de 2 % des résidents ont choisi de reporter une partie de leur loyer pour ce mois.

Invitation Homes

Les actions de la société ont augmenté de 62 % au cours des trois derniers mois. L’action a clôturé à 28,15 $ le lundi.

Lowe’s Companies Inc (NYSE:), le numéro deux de la vente de produits de rénovation, est un autre acteur de la vague. Cette chaîne internationale bénéficie d’une demande accrue pour ses produits car les travailleurs se confinent plutôt que de se rendre dans leurs bureaux, se tournant vers la rénovation de leur maison pour répondre à des besoins supplémentaires.

Lowe's

Les actions LOW ont plus que doublé au cours des trois derniers mois. L’action a clôturé à 134,72 dollars lundi.

Mais au milieu de ces tendances changeantes, qui ont donné un coup de fouet à diverses entreprises, il y a aussi des perdants. La pandémie a forcé la fermeture de centres commerciaux, de restaurants et de bureaux, envoyant les consommateurs sur des plateformes d’achat en ligne et obligeant les employés à travailler à distance.

De nombreuses entreprises ont découvert que le travail à domicile peut être une option viable pour un pourcentage important de leurs employés, ce qui permet de réaliser des économies en éliminant le besoin d’espace de bureau pour certains travailleurs.

Simon Property Group

Simon Property Group Inc (NYSE:), le plus grand exploitant de centres commerciaux d’Amérique, a vu ses actions chuter d’environ 60 % cette année, les magasins ayant du mal à payer leur loyer et certains ayant déposé leur bilan.

L’un des investisseurs les plus prospères de Wall Street, le milliardaire Carl Icahn, a déclaré dans de récentes interviews aux médias que sa plus grosse opération en ce moment est une position vendeuse de plusieurs milliards de dollars pariant contre le marché de l’immobilier commercial. “Vous allez avoir cette explosion aussi, et personne ne la regarde”, a déclaré Carl Icahn à CNBC lors d’une récente interview.

En résumé

La faiblesse des taux d’intérêt et l’évolution des modes de vie et de travail font augmenter la valeur de toute une série d’actions liées à l’immobilier. Parmi les principaux bénéficiaires, on trouve les entreprises de rénovation, telles que Lowe’s et Home Depot Inc (NYSE:), ainsi que les prêteurs hypothécaires.

Source : investing

Autres articles à lire

Facebook et Alphabet : Quel impact de la pandémie sur les résultats du T1?

administrateur

Airbus et Safran, lanternes rouges du CAC40, chutent de 6 et 7%

administrateur

Nasdaq100 : rendez-vous à 9 700 points, vendredi à 22 heures !

administrateur

CAC40 : chronique d’une semaine dans le rouge

administrateur

Jamais le CAC40 n’a gagné autant de terrain avec une mise de fond aussi ridicule !

administrateur

Le CAC40 en route vers les 4 000 points !

administrateur