Autres actualités

Pourquoi rien n’est encore sûr ? Par Investing.com

© Reuters.

Par David Wagner 

Investing.com – En plus des espoirs de vaccin contre le covid-19 suite à des résultats positifs des , un autre facteur qui a soutenu les bourses européennes et l’Euro hier a été l’annonce par la France et l’Allemagne d’un plan de relance européen d’un montant de 500 milliards d’Euro.

Il s’agirait de subventions, et non de prêts.

Voir la France et l’Allemagne main dans la main pour sauver l’économie de l’Europe est en effet rassurant et les détails de ce plan présenté par Merkel et Macron hier confirment qu’il ne s’agit pas d’une demi-mesure.

Non seulement le plan prévoit un fonds de secours de 500 milliards d’Euros, mais Macron a également proposé d’autoriser la Commission européenne à trouver un moyen de redressement en empruntant sur les marchés financiers au nom de l’UE, ce qui constituerait un pas en avant important vers des « obligations européennes ».

Christine Lagarde, qui a plusieurs fois plaidé pour que les gouvernements participent davantage à l’effort de redressement de l’économie aux côtés de la BCE a félicité ce plan « ambitieux ».

Elle a aussi à l’occasion de cette déclaration rappelé qu’il n’y a pas de risque qui pèse sur l’Euro, et que la devise est « irréversible » (un commentaire qui ne manquera pas de susciter quelques interrogations, le simple fait de préciser que l’Euro est irréversible supposant que la possibilité d’éclatement de l’Euro a été prise en compte par la BCE).

Un risque réel que le plan ne soit finalement pas adopté

Pour en revenir au plan de relance proposé hier, on notera que bien que les intentions soient encourageantes, il ne faut pas oublier que la mise en place effective d’un tel plan est soumise à de nombreux risques.

La principale incertitude est que ce plan devra être validé par l’ensemble des 27 pays membres de l’UE. Or, on peut facilement imaginer que des pays tels que les Pays-Bas, l’Autriche, le Danemark ou encore la Suède pourrait voir d’un mauvais œil de telles dépenses, et s’opposer à un tel plan.

Et même si ce plan finit par être validé, il pourrait aussi donner lieu à des négociations avec les pays réfractaires, ce qui pourrait retarder sa mise en place et impliquer aux yeux du marché un risque qu’il soit abandonné.

On peut aussi imaginer que ces potentielles négociations puissent déboucher sur une révision à la baisse du plan, ce qui amoindrirait également l’optimisme des investisseurs.

Malgré tout, les marchés ont réagi très positivement hier, avec des gains en clôture de plus de 5% pour le et le , et avec la paire qui est repassée au-dessus de 1.09, des gains tels qu’ils pourraient être suivis d’une (saine) correction ce mardi si aucune nouvelle actualité positive ne vient soutenir le sentiment des investisseurs.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Amazon.com anticipe une perte au 2e trimestre due aux coûts du coronavirus Par Reuters

administrateur

Air France va engager un plan de départ volontaire Par Reuters

administrateur

Wall Street clôture en baisse, Facebook et la Chine pèsent sur la cote Par Reuters

administrateur

Le CAC 40 accentue sa hausse et teste une résistance clé, l’optimisme domine Par Investing.com

administrateur

“Renault joue sa survie”, dit Bruno Le Maire au Figaro Par Reuters

administrateur

Norwegian Air annonce un accord crucial pour sa survie avec une partie de ses créanciers Par Reuters

administrateur