Autres actualités

Powell devrait s’opposer aux taux négatifs aujourd’hui malgré la pression de Trump Par Investing.com

© Reuters.

Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell va s’exprimer cet après-midi à partir de 15h, et il devrait s’opposer fermement à l’idée de taux d’intérêt négatifs lorsqu’il prendra la parole mercredi, malgré les appels en ce sens du président Donald Trump.

Après un tweet de Trump hier soir qui demandait une fois de plus à la Fed de mettre en place des taux négatifs, Powell devrait profiter de l’occasion d’aujourd’hui pour faire taire les spéculations du marché sur de potentiels taux d’intérêt négatifs.

Rappelons que le marché à terme des fonds fédéraux (Fed Funds) a affiché jeudi dernier des taux légèrement négatifs à partir de cet automne pour la première fois. Cela signifie que le marché anticipe avec un haut niveau de certitude un passage en territoire négatif des taux US avant la fin de l’année.

Face à ces spéculations, un certain nombre de présidents de banques régionales de la Réserve fédérale, comme le président de la Fed de Richmond, Thomas Barkin, et le président de la Fed de Chicago, Charles Evans, ont rejeté l’idée de taux négatifs et déclaré que la Fed n’avait pas de projets à cet égard.

Cela a aidé à calmer les anticipations de taux négatifs implicites pour l’automne et l’hiver, mais le marché n’a au final que reculé son anticipation de taux négatif au second trimestre 2021, comme on le voit sur le .

Mais pour Trump, face aux monstrueuses nouvelles dettes liées à la pandémie de coronavirus, l’idée de taux négatifs reste séduisante et il devrait continuer à faire pression en ce sens quoi que dise Powell aujourd’hui.

Et c’est important, puisque même si Powell n’a jamais rapidement cédé aux appels du pied de Trump, il a pour l’instant toujours finit par faire ce que le président souhaitait…

Néanmoins, une politique de taux négatif ne présente pas que des avantages.

“C’est une taxe sur les épargnants”, a par exemple déclaré Mark Cabana, responsable de la stratégie des taux courts à la Bank of America (NYSE:). “Les Américains n’aiment généralement pas être taxés sur leur épargne, et je pense que cela aurait une connotation très négative d’avoir un épargnant qui a travaillé dur pour gagner de l’argent et qui veut essayer d’être prudent en l’épargnant, pour être ensuite taxé sur cela”.

Cabana et d’autres stratèges ont par ailleurs fait remarquer que les pays qui ont des taux négatifs n’en ont pas beaucoup profité, et que leurs économies sont restées léthargiques.

De plus, des taux négatifs pourraient affaiblir le secteur bancaire, et implique plusieurs risques systémiques, avec des conséquences à long terme qui restent peu claires.

C’est pourquoi les analystes s’attendent pour aujourd’hui à ce que Powell soit assez catégorique.

Peter Boockvar, stratège en chef des investissements chez Bleakley Advisory Group, a par exemple déclaré :

“Je pense qu’il est possible qu’il écrase la spéculation selon laquelle ils (auront recours aux taux négatifs). Je ne veux pas entendre que nous n’examinons pas la question en ce moment, ou que ce n’est pas quelque chose que nous pensons faire. Je veux entendre clairement : “Ce n’est pas une bonne idée. Nous n’allons pas faire ça”.

Powell pourrait par ailleurs simultanément pointer vers les autres options qui s’offrent à la Fed pour soutenir l’économie. L’une d’entre eux serait un programme d’assouplissement quantitatif structuré comme les programmes de la Grande Récession, où la Fed a ciblé les actifs au lieu des marchés comme elle le fait actuellement. La banque centrale pourrait également utiliser des engagements renforcés pour l’avenir (guidances).

Enfin, on accordera également une attention particulière à l’avis de Powell sur la situation économique, notamment en observant si il se concentre sur les risques actuels, ou sur la vigueur supposée de la reprise future.

Source : investing

Autres articles à lire

Les espoirs de retour à la normale profitent aux actions Par Reuters

administrateur

La BCE étudie la possibilité d’acheter du “high yield” Par Reuters

administrateur

Les actions européennes au plus haut depuis le 11 mars Par Reuters

administrateur

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur

Trump promulgue le nouveau plan de soutien à l’économie américaine Par Reuters

administrateur

Top 3 des événements potentiellement influents sur les marchés ce jeudi 23 avril Par Investing.com

administrateur