Economie

Prévisions Pétrole : Solides projections, mais certains détails invitent à la prudence

Les se situant désormais dans la même fourchette de prix qu’à la mi-mars, la matière première semble s’être remise de sa brève descente aux enfers.

Pétrole WTI

Pétrole WTI

Pourtant, les nouvelles concernant l’industrie ne sont pas toujours telles qu’elles sont présentées. En Asie, les décisions d’Aramco sont faussement présentées comme une preuve négative de la demande de pétrole. Aux États-Unis, les prévisions concernant les voyages aériens semblent prometteuses, mais le retour à la normale n’est pas pour tout de suite.

La baisse des prix saoudiens cache une production accrue

Saudi Aramco (SE:) a annoncé une réduction de ses OSP (prix de vente officiels) de juin pour l’Asie, après plusieurs mois d’augmentation. Le point de discussion est qu’il s’agit d’une réaction à une augmentation des taux d’infection au COVID-19 en Inde.

Cependant, il est plus probable que ce changement de prix reflète le fait que l’Arabie saoudite (et d’autres pays de l’OPEP+) augmente sa production de pétrole ce mois-ci et que l’Inde a spécifiquement réduit ses achats de pétrole saoudien d’un tiers pour le mois de mai.

L’entreprise publique Indian Oil Corporation Ltd (NS:) n’a commandé que 65 % de sa moyenne mensuelle à l’Arabie saoudite en mai. Au lieu de cela, elle a choisi, comme d’autres raffineurs en Inde, de commander du pétrole brut en Guyane, en Norvège, au Brésil et aux États-Unis.

L’Inde a réduit ses commandes auprès de l’Arabie saoudite après que le ministre saoudien du pétrole a publiquement refusé une demande de l’Inde d’augmenter sa production de pétrole et lui a dit qu’elle devait se contenter d’utiliser son pétrole stocké, qu’elle avait acheté à bas prix il y a plusieurs mois.

Ce conseil non sollicité n’a pas été bien accueilli par l’Inde.

Maintenant que l’Inde est confrontée à une nouvelle épidémie de COVID-19, on s’attend à ce que les raffineurs indiens réduisent leurs achats de pétrole brut pour tenir compte de la baisse de la demande intérieure. Cependant, il n’est pas encore clair si la demande indienne de produits pétroliers a chuté ou si les raffineurs indiens réduisent leurs commandes de pétrole brut.

La semaine dernière, les raffineries indiennes prévoyaient de continuer à produire des produits et de vendre l’excédent aux marchés régionaux qui ne sont pas touchés par la dernière vague de coronavirus.

Saison d’été aux États-Unis : de plus grandes attentes

Entre-temps, la demande de carburéacteur aux États-Unis devrait augmenter de 30 % cet été par rapport au premier trimestre. Cette augmentation de la consommation de carburant aura un effet positif sur les prix, mais elle n’est peut-être pas aussi excitante qu’il n’y paraît.

Tout d’abord, les voyages d’été sont généralement en hausse par rapport au premier trimestre, qui correspond à l’hiver après Noël. Cet été, on s’attend à ce que la demande de carburéacteur soit plus élevée qu’au premier trimestre, ce qui correspond à la norme générale. La façon dont les voyageurs prévoient d’effectuer leurs déplacements est également déterminante.

Les analystes s’attendent également à une augmentation des déplacements en voiture au cours de l’été, ce qui est bon pour la demande mais indique également que de nombreux voyageurs délaissent encore l’avion pour la route. Peu importe qu’ils évitent l’avion par crainte du virus, parce qu’ils ne veulent pas porter de masques ou en raison de l’incertitude des exigences potentielles en matière de documentation liée au virus.

Bien que la majorité des adultes dans de nombreux pays développés aient été vaccinés, cette conformité n’a pas encore conduit à un retour à la normale.

Lorsque de grandes projections sont publiées, il est nécessaire d’examiner les détails.

Source : investing

Autres articles à lire

Argent : Une hausse au-dessus de 26$ semble difficile sans une chute du Dollar

administrateur

Le prix du jus d’orange peut-il remonter en mars ?

administrateur

Le Café est sur le point de terminer un excellent mois, qu’en est-il de Starbucks ?

administrateur

Majors Pétrolières : 2 stratégies radicalement différentes en Europe et aux USA

administrateur

Argent : Le “cousin pauvre” pourrait grimper davantage que l’Or

administrateur

Pourquoi un nouveau sommet sur le cuivre pourrait être à portée de main

administrateur