Bourse & Actions

Qui de Ford ou GM la mieux placée pour se redresser après la pandémie ?

Les constructeurs automobiles comptent parmi les plus grandes victimes industrielles de la pandémie mondiale de coronavirus. Au cours des trois derniers mois, ils ont connu des fermetures d’usines et ont fait face à une demande réduite à néant, la crise sanitaire mondiale ayant plongé certains des acteurs les plus faibles dans une situation financière difficile.

Avec la réouverture des économies et l’attention que les investisseurs portent aux valeurs cycliques, notamment les constructeurs automobiles, il est intéressant de savoir quels sont les constructeurs qui sont bien placés pour sortir de la crise.

Dans cet article, nous nous concentrerons sur les deux plus grands constructeurs automobiles américains, Ford Motor Company (NYSE:) et General Motors Company (NYSE:), afin de comprendre quel titre est le mieux à même de redresser la situation dans l’environnement actuel.

Ford : se serrer la ceinture et préserver le capital

Même avant la dernière crise, Ford était confronté à de sérieux défis. Après de nombreuses années de hausse des ventes, aidée par la robustesse de l’économie mondiale et le vif intérêt des consommateurs, le constructeur automobile a été confronté à de puissants vents contraires alors que la demande de berlines ralentissait. L’année dernière, son revenu net a chuté de plus de moitié.

La société a décidé de quitter le secteur des petites voitures pour se concentrer sur les SUV et les camions aux États-Unis, tout en accélérant ses efforts pour pénétrer rapidement les marchés des véhicules électriques et des véhicules à conduite autonome. L’année dernière, elle a annoncé qu’elle dépenserait 900 millions de dollars pour construire des voitures électriques et sans conducteur dans son usine de Flat Rock, au sud de Detroit.

Mais ces mesures n’ont pas réussi à relancer son action, qui s’est négociée en dessous de 10 dollars pendant la majeure partie des deux dernières années.

Ford

Après être tombée à 3,96 $ lors du crash boursier de mars, l’action Ford se négociait à à 7,24 $ à la clôture d’hier.

La direction pense que les choses vont s’améliorer à partir de maintenant, après que la société ait réussi à préserver ses liquidités et à éviter la faillite pendant la crise actuelle. Lors d’une webdiffusion de l’assemblée annuelle le mois dernier, les dirigeants ont déclaré que Ford se serrait la ceinture tout en préservant le capital pour des programmes clés, notamment un pick-up F-150 rénové et plusieurs nouveaux modèles électriques actuellement en préparation.

“Nous sommes très satisfaits de notre plan”, a déclaré le président exécutif de Ford, Bill Ford Jr. “La rémunération des dirigeants est fortement liée à nos actions, il est donc dans l’intérêt de tous de faire remonter le cours de nos actions.”

Les analystes de Wall Street, cependant, ont peu confiance dans ce plan de redressement. Sur les 24 analystes qui couvrent l’action Ford, seuls 4 ont une note d’achat sur l’action, avec un objectif de prix moyen de 5,67 dollars.

GM : forte position de trésorerie

Contrairement à Ford, GM est dans une situation financière bien meilleure pour faire face aux perturbations induites par le COVID-19 dans l’industrie. La dernière preuve de cette force a été observée le mois dernier, lorsque le constructeur automobile basé à Detroit a produit des bénéfices au premier trimestre qui ont dépassé les attentes des analystes.

Ce qui aide GM, ce sont les grandes camionnettes redessinées de la société ainsi que le plan de restructuration du PDG Mary Barra, visant à sortir le constructeur automobile des marchés déficitaires.

Les livraisons de pick-up de GM ont fait un bond de 27% au cours des trois premiers mois de l’année, les ordres de confinement du gouvernement n’ayant perturbé que les dernières semaines du trimestre. Les camions Chevrolet Silverado et GMC Sierra ont également enregistré de fortes ventes.

Globalement, les actions GM ont bien mieux résisté à la récente pression de vente que les actions Ford.

General Motors

Depuis son plus bas niveau en mars, le titre a grimpé de 52% et se négociait à 29,86 dollars à la clôture de mardi. Sur les 24 analystes qui couvrent GM, neuf affichent une notation d’achat sur le titre tandis que 13 recommandent la conservation, avec un objectif de prix moyen sur 12 mois à 33,94 $.

Afin de préserver les liquidités, GM a également suspendu son programme de dividendes et de rachat d’actions et a augmenté ses emprunts pour amasser 33,4 milliards de dollars de liquidités, ce qui devrait permettre à la société de survivre dans ce contexte de faiblesse des opérations.

Sur le long terme, GM est également mieux préparé à faire face aux défis liés au passage aux véhicules électriques. GM a été l’un des constructeurs automobiles les plus agressifs lorsqu’il s’est agi d’électrifier sa gamme. Il ne vend actuellement qu’un seul modèle de véhicule électrique aux États-Unis, mais développe plus de 20 modèles rechargeables, dont un crossover Cadillac et un pick-up Hummer. Les deux seront lancés à l’automne 2021.

En résumé

Lorsqu’il s’agit d’investir dans les constructeurs automobiles américains traditionnels, GM est certainement plus solide que son rival Ford. La forte position de trésorerie de l’entreprise, sa meilleure gamme de produits et sa démarche agressive pour ajouter des véhicules électriques à sa flotte font que les actions de General Motors sont plus intéressantes que celles de Ford selon nous.

Source : investing

Autres articles à lire

7 secteurs que les investisseurs devraient surveiller

administrateur

Salesforce, cette pépite de Wall Street à découvrir

administrateur

3 actions bien positionnées pour profiter du boom des paris sportifs

administrateur

Un signal haussier sur Korian

administrateur

Le point sur les chiffres de l’immobilier

administrateur

2 ETF pour miser sur les actions les plus populaires chez le courtier Robinhood

administrateur