Autres actualités

Ralentissement de la croissance des ventes attendu au second semestre Par Reuters

© Reuters. Facebook a annoncé mercredi qu’il anticipait une décélération importante de la croissance de son chiffre d’affaires au cours des troisième et quatrième trimestres, faisant reculer son titre d’environ 5% dans les échanges d’après-clôture à Wall S

par Nivedita Balu et Elizabeth Culliford

(Reuters) – Facebook (NASDAQ:) a annoncé mercredi qu’il anticipait une décélération importante de la croissance de son chiffre d’affaires au cours des troisième et quatrième trimestres, faisant reculer son titre d’environ 5% dans les échanges d’après-clôture à Wall Street.

Cette annonce a relégué au second plan les résultats trimestriels supérieurs aux attentes publiés par le réseau social, qui a enregistré un bénéfice dépassant le consensus alors que les entreprises ont renforcé leur présence publicitaire en ligne pour attirer des clients passant davantage de temps devant les écrans informatiques durant la crise sanitaire.

Le géant du numérique a fait état d’une hausse sur un an de 7% de ses utilisateurs actifs mensuels, à 2,90 milliards, soit la progression la plus faible, en pourcentage, depuis au moins trois ans, alors que le consensus donnait 2,92 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, selon des données IBES de Refinitiv.

Facebook a dit s’attendre à ce que les récents changements effectués par Apple (NASDAQ:) en matière de protection des données personnelles de ses clients, notamment pour l’utilisation de celles-ci à des fins publicitaires, nuisent à son ciblage publicitaire et provoque donc une baisse des revenus dans ce domaine au troisième trimestre.

Le chiffre d’affaires de Facebook, essentiellement issu de la publicité, a progressé à 29,08 milliards de dollars sur la période avril-juin, contre 18,69 milliards de dollars un an plus tôt, une hausse supérieure aux attentes des analystes, à 27,89 milliards de dollars selon des données IBES de Refinitiv.

Quant au bénéfice net du groupe, il s’est établi à 10,4 milliards de dollars, soit 3,61 dollars par action, contre 5,18 milliards de dollars ou 1,80 dollar par action l’an dernier à la même période.

(Reportage Elizabeth Culliford à New York et Nivedita Balu à Bangalore; version française Jean Terzian)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Tesla et Uber chutent ; Palantir progresse Par Investing.com

administrateur

Bouygues relève ses prévisions après une forte reprise au troisième trimestre Par Reuters

administrateur

Cathie Woods (ARK Invest) lance un ETF sur l’exploration spatiale demain Par Investing.com

administrateur

Wall Street en ordre dispersé, Facebook plombe le Nasdaq Par Reuters

administrateur

De bonnes surprises pour les chiffres de l’emploi US NFP, le Dollar progresse Par Investing.com

administrateur

Le nombre de cas repart à la hausse avec le déconfinement selon l’OMS Par Investing.com

administrateur