Autres actualités

Record pour les actions européennes grâce aux résultats Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi dans la matinée. À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,84% à 08h03 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,16% et à Londres, le FTSE est en hausse de 0,38%. /Photo d’archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi dans la matinée après une avalanche de résultats d’entreprises, pour beaucoup solides, au lendemain des annonces accommodantes de la Réserve fédérale.

À Paris, l’ gagne 0,84% à 6.664,66 points à 08h03 GMT, au plus haut depuis le 18 juin. À Francfort, le prend 0,16% et à Londres, le est en hausse de 0,38%.

L’indice de la zone euro avance de 0,42%, le de 0,31% et le de 0,34%.

Ce dernier a atteint un nouveau plus haut historique, à 463,51 points.

La séance est plus que chargée en matière de résultats d’entreprises. Danone (PA:) (+5,16%) s’empare de la tête du CAC 40, le géant agroalimentaire ayant annoncé un nouveau programme de rachat d’actions et un chiffre d’affaires au-dessus des prévisions au deuxième trimestre.

Pour compléter le podium, Airbus (PA:) gagne 3,26% après l’importante révision à la hausse des objectifs annuels de livraisons et de bénéfice tandis qu’ArcelorMittal (AS:) prend 4,86% après des résultats supérieurs aux attentes au T2 et le lancement d’un programme de rachat d’actions, qualifié de “plus grande surprise” par J.P. Morgan.

Sanofi (PA:) (+1,07%), TotalEnergies (+1,95%), Vivendi (PA:) (+2,00%), STMicro (+3,03%) sont aussi dans le vert après leurs résultats.

Ce n’est pas le cas notamment d’Orange (-3,38%), qui a publié une perte semestrielle grevée par une forte dépréciation sur l’Espagne, ou encore d’Unibail-Rodamco-Westfiel (-2,92%), qui s’attend à ce que la pandémie pèse toujours au second semestre.

Dans le reste de l’Europe, Nokia (HE:) bondit de 8,44% après un bénéfice d’exploitation trimestriel supérieur aux prévisions et la révision en hausse des perspectives annuelles.

Le brasseur AB InBev perd 6,3% après des résultats jugés en demi-teinte par les analystes tandis que qu’à Zurich, la banque Credit Suisse abandonne 4,13% après la chute de 78% de son bénéfice net au deuxième trimestre.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Du rouge pour finir la semaine, les banques et les transports pèsent Par Reuters

administrateur

Le CAC 40 reprend sa baisse après le sursaut d’hier, prochains objectifs techniques Par Investing.com

administrateur

Le trading avec un casque de Réalité Virtuelle, bientôt une réalité ? Quel avantage ? Par Investing.com

administrateur

Lioubov Sobol, alliée de l’opposant Alexeï Navalny, a quitté la Russie Par Reuters

administrateur

Le risque de correction sur les actions augmente, selon Goldman Sachs Par Investing.com

administrateur

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur