Autres actualités

Secteurs à privilégier Par Investing.com


Investing.com – Dans une récente analyse relevée par Marketwatch, la célèbre banque d’investissement Goldman Sachs (NYSE:) prévoit que le augmente de 14% en 2020, avant de gagner 7 % supplémentaires en 2022, pour atteindre 4 600 points.

Les prévisions plus optimistes que la moyenne de la banque reposent sur ses prévisions elles-aussi plus optimistes que le consensus en ce qui concerne l’économie américaine. En effet, la banque prévoit 6,4 % de croissance, contre 4,2 % selon le consensus.

L’augmentation massive du bénéfice par action (BPA) à prévoir, grâce à une base de calcul favorable liée à l’impact désastreux de la pandémie de COVID-19 sur les résultats des entreprises en 2020, explique également cette prévision. Goldman s’attend en effet à ce que le BPA augmente de 31 % en 2021 après avoir chuté de 17 % en 2020.

En plus du BPA, a banque anticipe un fort rebond des marges plus important que ce que ne semble anticiper le consensus. Elle note que l’augmentation des marges est en grande partie due au levier d’exploitation, ainsi qu’à la modération des coûts comme ceux de la main-d’œuvre.

Soulignons que les actions à fort levier d’exploitation ont largement surperformé en 2020. On rappellera en effet que la hausse de 18 % du S&P 500 en 2020 a été favorisée par ses cinq plus grandes valeurs Facebook (NASDAQ:), Amazon (NASDAQ:), Apple (NASDAQ:), Microsoft (NASDAQ:) et Alphabet (NASDAQ:). Le rendement de ces actions a été de 56 %, contre 11 % pour les 495 entreprises restantes. Goldman s’attend à ce que cette tendance se poursuive tout au long de l’année 2020.

Goldman souligne le risque anti-trust

Toutefois, Goldman met en garde contre la complaisance des investisseurs à l’égard des risques antitrust.

Elle souligne qu’alors que les actions anti-trust de la Chine ont largement pesé sur les actions technologiques chinoises, le marché n’a pas été impressionné par les poursuites du ministère de la justice contre Google et par celles de la CFTC contre Facebook.

Quels secteurs privilégier en 2021 selon Goldman Sachs ?

Enfin, en ce qui concerne les secteurs à privilégier, la banque d’investissement recommande les technologies de l’information, les soins de santé, les industries et les matériaux.

A l’inverse, elle conseille de sous-pondérer les services de communication, les biens de consommation de base, les services publics et l’immobilier.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Les suppressions de postes prévues chez Airbus commencent à se préciser Par Reuters

administrateur

Une juge US bloque les sanctions de Trump visant des avocats liés à la CPI Par Reuters

administrateur

La pandémie va encore empirer avant de s’améliorer selon Trump Par Investing.com

administrateur

Les Bourses relativisent la menace de Trump sur le plan de relance Par Reuters

administrateur

Lagarde maintient les prévisions de la BCE malgré les restrictions Par Reuters

administrateur

Le gouvernement abandonne le projet d’extension de l’aéroport de Roissy Par Reuters

administrateur