Autres actualités

Top 3 des thèmes économiques potentiellement influents sur les marchés ce vendredi Par Investing.com

© Reuters.

Par Kim Khan 

Investing.com – Le a fait un retour en force hier, les investisseurs ayant finalement décidé de se rabattre sur les valeurs financières.

Les haussiers espèrent que ce sentiment perdurera aujourd’hui, malgré des données qui s’annoncent dévastatrices.

Voici trois éléments qui pourraient faire bouger le marché ce vendredi.

1. Le consommateur en point de mire

Les détaillants qui n’ont pas une grande présence en ligne espèrent que les mesures de réouverture dans tout le pays commenceront à porter leurs fruits rapidement.

En attendant, on attendra ce vendredi les chiffres des US du mois d’avril à 14h30.

Les économistes s’attendent à ce que les ventes au détail aient chuté de 12 % le mois dernier, selon les prévisions compilées par Investing.com. Il s’agirait de la plus forte baisse jamais enregistrée, qui prendrait la première place après la chute de 8,4 % du mois de mars.

Les , qui excluent les automobiles, devraient avoir chuté de 8,6 %, contre une baisse de 4,2 % en mars.

On attendra également l’ à 16h.

L’indice du sentiment des consommateurs devrait passer de 71,8 en avril à 68 pour le mois en cours.

2. JOLTS, Empire State et production industrielle

En plus des indicateurs sur le commerce de détail, il y aura des chiffres sur le marché du travail et l’industrie manufacturière à surveiller.

À 16h, le ministère du travail publiera son enquête sur les .

Les offres d’emploi, les départs volontaires et les embauches auront probablement fortement diminué.

À 14h30, la Fed de New York publiera sa mesure de l’industrie manufacturière dans sa région. L’indice manufacturier de l’ en mai devrait s’établir à -63,50, en légère hausse par rapport à -78,20 en avril.

Et à 15h15, les chiffres d’avril sur la et l’ arrivent.

3. Le nombre de plates-formes pétrolières va probablement encore baisser

Les prix du pétrole ont augmenté hier grâce à l’optimisme de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), basée à Paris, quant à la demande.

Le spectre des prix négatifs s’est éloigné avec la baisse du total des stocks de pétrole brut et des inventaires américains, le hub de Cushing ayant atténué la pression des contraintes de stockage.

Les investisseurs auront un autre aperçu de la situation de la production aujourd’hui lorsque publiera sa mesure de l’activité des plates-formes pétrolières.

La semaine dernière, le nombre de plates-formes pétrolières est tombé à 292, la première fois qu’il est passé sous la barre des 300 depuis la Grande récession.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Renault envisage de fermer trois sites en France Par Reuters

administrateur

Résultats prometteurs pour un vaccin expérimental de Moderna Par Reuters

administrateur

Fiat Chrysler introduira en Bourse sa filiale de robotique après la fusion avec PSA Par Reuters

administrateur

Les stocks de pétrole aux USA continuent d’augmenter Par Reuters

administrateur

La Lufthansa rejette les conditions de l’UE sur son sauvetage Par Reuters

administrateur

Wall Street finit en hausse après les chiffres de l’emploi Par Reuters

administrateur