Autres actualités

Top 5 des dossiers clés à surveiller sur les marchés pour la semaine du 25 janvier Par Investing.com

© Reuters

Par Noreen Burke 

Investing.com — Les investisseurs auront beaucoup à faire dans la semaine à venir, avec une foule de grandes entreprises américaines, dont Apple, Microsoft, Facebook et Tesla, qui publieront leurs résultats trimestriels. La Réserve Fédérale doit se réunir et les marchés auront un premier aperçu de la façon dont l’économie américaine s’est comportée au cours du dernier trimestre de la pandémie qui a ravagé l’année 2020. Le Fonds monétaire international s’apprête à mettre à jour ses perspectives économiques mondiales, et une série de dirigeants mondiaux et de responsables de banques centrales, dont Christine Lagarde, interviendront lors de la conférence virtuelle du Forum économique mondial de Davos. Voici ce que vous devez savoir pour commencer votre semaine.

Résultats trimestriels

Après avoir mené les marchés à la hausse pendant la plus grande partie de 2020, les actions technologiques ont été reléguées au second plan à la fin de l’année dernière dans le cadre d’une rotation vers les actions de valeur qui ont été stimulés par les espoirs de reprise économique promis par les vaccins.

Ce mouvement s’est interrompu ces derniers jours, les investisseurs ayant pesé les perspectives peu encourageantes des grandes banques et le rapport trimestriel de Netflix Inc (NASDAQ:) qui a vu les actions grimper de 17 %.

Microsoft Corporation (NASDAQ:) publiera un rapport après la clôture mardi, suivi par Apple Inc (NASDAQ:), Facebook Inc (NASDAQ:) et Tesla Inc (NASDAQ:) un jour plus tard.

Les résultats pourraient faire remonter la capitalisation boursière combinée des FAANG – Facebook, Amazon.com Inc (NASDAQ:), Apple, Netflix et Alphabet Inc Class A (NASDAQ:) – au-dessus de leur sommet historique de 6,16 billions de dollars.

Les attentes sont grandes – Morgan Stanley (NYSE:) a revu à la hausse l’objectif de prix pour Apple, se déclarant “acheteurs en avance sur ce que nous attendons être une impression record du trimestre de décembre”.

Réunion de la Fed

Les décideurs politiques de la Fed tiendront leur première réunion depuis que les démocrates ont pris le contrôle du Sénat la semaine dernière, ce qui a augmenté la probabilité que le plan de relance de 1,9 billion de dollars proposé par le nouveau président Joe Biden soit adopté.

La Fed ne devrait pas modifier sa politique à l’issue de sa réunion politique de deux jours mercredi et devrait réitérer que l’économie est encore loin de ses objectifs de plein emploi et de 2 % d’inflation.

Les investisseurs spéculent sur le fait qu’une augmentation des dépenses publiques pour stimuler la reprise pourrait inciter la Fed à commencer à réduire son programme massif d’achat d’obligations dès la fin de cette année.

Mais le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré au début du mois que “ce n’est pas le moment de parler de sortie”.

Données sur le PIB américain

Les participants au marché auront un premier aperçu de la performance de l’économie américaine au quatrième trimestre avec les chiffres de jeudi sur le , après des dépenses de consommation déjà faibles et une baisse de l’emploi en décembre.

Après un taux de croissance annualisé record de 33,4% au troisième trimestre, les économistes prévoient une croissance de 4,0% pour les trois derniers mois de l’année. L’économie devrait s’être contractée de 3,5 % sur l’ensemble de l’année.

Le calendrier économique présente également des données sur les commandes de biens durables le mercredi, le nombre de demandes initiales de prestations de chômage le jeudi et des données sur les revenus et les dépenses des particuliers le vendredi.

Forum économique mondial virtuel de Davos

Le président chinois Xi Jinping, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre japonais Yoshihide Suga et la directrice de la Banque centrale européenne Christine Lagarde figurent parmi les orateurs de renom de cette année lors de l’événement virtuel que le Forum économique mondial organise au lieu de sa réunion habituelle dans la station de ski suisse de Davos.

Alors que l’économie mondiale est en pleine crise, les sujets ne manquent pas : la montée en flèche du chômage et des niveaux d’endettement, l’inégalité croissante des revenus et le changement climatique.

En attendant, le Fonds monétaire international doit mettre à jour ses prévisions de croissance économique mondiale mardi. En octobre, il prévoyait une contraction du PIB mondial de 4,4 % pour 2020, suivie d’un rebond de la croissance de 5,2 % pour 2021.

Zone euro

Dans la zone euro, les chiffres du PIB du quatrième trimestre de la France et de l’Espagne, publiés vendredi, confirmeront probablement que leurs économies se sont contractées en 2020.

L’Allemagne, la plus grande économie de la zone euro, publiera également vendredi des données sur son PIB, ce qui devrait confirmer que son économie s’est contractée d’un pourcentage inférieur aux 5,0 % craints en 2020, les mesures de sauvetage et de relance sans précédent prises par le gouvernement ayant permis d’atténuer le choc de la pandémie.

Si les économies se sont mieux comportées que prévu, cela permet d’amortir le coup qui sera porté ce trimestre.

–Reuters a contribué à ce rapport

Source : investing

Autres articles à lire

Le coronavirus pourrait être devenu plus contagieux selon le Dr. Fauci Par Investing.com

administrateur

Les bénéfices dépassent les attentes et le chiffre d’affaires manque le consensus au Q4 Par Investing.com

administrateur

Macron annonce un couvre-feu dans neuf métropoles dont Paris Par Reuters

administrateur

Canal+ a résilié son contrat avec la LFP Par Reuters

administrateur

Exxon et Total renégocient leur accord dans le GNL au Mozambique Par Reuters

administrateur

Une autopsie indépendante affirme que George Floyd a été étouffé et qu’il s’agit d’un homicide Par Reuters

administrateur