Autres actualités

Top 5 des dossiers économiques clés à surveiller pour la semaine du 22 juin Par Investing.com

© Reuters.

Par Noreen Burke 

Investing.com – Le principal indicateur économique sur lequel les investisseurs se concentreront cette semaine sera la hausse du nombre de cas de coronavirus aux États-Unis, tandis que le Fonds monétaire international devrait revoir à la baisse ses prévisions de croissance mondiale. Ce sera une semaine assez calme en ce qui concerne le calendrier économique, mais on surveillera tout de même des mises à jour sur le secteur du logement, les commandes de biens durables et, bien sûr, les demandes hebdomadaires d’allocations chômage aux États-Unis. Pendant ce temps, le Russell s’apprête à reconstituer ses indices boursiers vendredi, un événement annuel qui crée historiquement l’un des jours de plus gros volume d’échanges de l’année. Voici ce que vous devez savoir pour commencer votre semaine.

Les infections au Covid-19 atteignent des sommets dans plusieurs États

La hausse des taux d’infection par le coronavirus dans plusieurs États américains, principalement dans le sud et l’ouest du pays, semble devoir ajouter à la nervosité du marché en raison de la résurgence des cas de COVID-19.

Le président américain Donald Trump a déclaré samedi qu’il avait demandé aux responsables américains de ralentir les tests, qualifiant cette mesure d'”arme à double tranchant” qui a permis de découvrir davantage de cas.

Selon les experts de la santé, l’extension des tests de diagnostic explique une partie, mais pas la totalité, de l’augmentation du nombre de cas. Plus de 119 600 Américains sont morts du virus à ce jour, selon les données de Reuters.

Vendredi, les responsables de la Réserve fédérale ont averti que le manque d’endiguement pourrait entraîner la nécessité d’arrêts plus prolongés et ont ajouté que la récente tendance positive sur les gains d’emplois pourrait bientôt être inversée.

Le FMI affirme que les perspectives économiques mondiales sont encore pires qu’avant

Dans ses prévisions économiques mondiales mises à jour qui doivent être publiées mercredi, le FMI devrait déclarer que la récession mondiale de 2020 sera encore plus grave que ce qu’il avait estimé dans ses prévisions précédentes en avril.

A l’époque, le FMI avait déclaré que l’économie mondiale subirait la pire crise financière depuis la Grande Dépression des années 1930 et prévoyait une contraction de 3 %. Mais cela pourrait finalement être encore pire.

“Pour la première fois depuis la Grande Dépression, les économies des marchés avancés et émergents seront en récession en 2020. La prochaine mise à jour des Perspectives de l’économie mondiale de juin devrait montrer des taux de croissance négatifs encore plus mauvais que ceux estimés précédemment”, a déclaré Gita Gopinath, l’économiste en chef du FMI, dans un post de blog mardi dernier.

Gopinath a également déclaré que la crise actuelle “ne ressemble à rien de ce que le monde a connu auparavant”.

Données sur le logement, commandes de biens durables et les demandes d’allocations de chômage

La semaine s’annonce calme sur le calendrier économique américain, les mais on surveillera néanmoins les et pour le mois de mai ainsi que sur les qui devraient rebondir mais rester en dessous des niveaux d’avant le virus.

Mais c’est le rapport de jeudi sur les qui sera l’événement principal, car il fournit les données les plus récentes sur la santé de l’économie.

Le rapport de jeudi dernier a montré que si le nombre de demandes initiales de prestations de chômage a diminué, le rythme de la baisse a ralenti, soulignant l’idée que l’économie est confrontée à une longue et difficile reprise après la récession du COVID-19.

Les États-Unis devraient également publier jeudi leur troisième estimation du PIB du premier trimestre, mais aucune surprise n’est attendue.

Indices PMI en Europe

Dans la zone euro, un rapport sur la confiance des consommateurs publié lundi donnera un aperçu de la rapidité avec laquelle le sentiment se rétablit au fur et à mesure de la réouverture des économies. Les de mardi pour le mois de juin seront également surveillés de près. Les données PMI pour mai, bien que meilleures qu’en avril, ont montré que les secteurs manufacturier et des services étaient encore en plein territoire de contraction.

Le Royaume-Uni doit également publier ses indices PMI cette semaine et bien qu’un rebond important soit prévu dans les secteurs manufacturier et des services, les deux statistiques devraient rester bien en dessous du niveau clé de 50 qui sépare la croissance de la contraction.

Remaniement du FTSE Russell

Le FTSE Russell remaniera ses indices boursiers tard dans la journée de vendredi. Le rééquilibrage annuel devient définitif le quatrième vendredi de chaque mois de juin, après la fermeture des marchés.

Le volume des échanges atteint alors un sommet juste avant la fermeture du marché. La Bourse de New York et le , en raison de l’ampleur de la refonte, renforcent les règles relatives aux transactions à la clôture et les plans d’urgence en cas de conditions de marché inhabituelles.

Des actions sont ajoutées ou supprimées de la famille des indices Russell, y compris le Russell 1000 grande capitalisation et le petite capitalisation, ce qui oblige les gestionnaires de fonds à ajuster les portefeuilles pour tenir compte des nouvelles pondérations et composantes.

Les analystes de la Bank of America (NYSE:) prévoient de grands changements cette année, avec un plus grand penchant pour les actions technologiques à grande capitalisation. Parmi les titres qui “progressent”, on peut citer Zoom Video Communications Inc (NASDAQ:), Slack Technologies Inc (NYSE:) et Crowdstrike Holdings Inc (NASDAQ:), dont les prix ont augmenté en raison de la tendance au travail à distance.

-Reuters a contribué à ce rapport

Source : investing

Autres articles à lire

CureVac lance des essais cliniques sur un vaccin contre le coronavirus Par Reuters

administrateur

Airbus repousse son objectif de développement des services Par Reuters

administrateur

BNP résiste à la crise au T1 malgré la chute des activités sur les dérivés actions Par Reuters

administrateur

Le Conseil d’Etat valide l’arrêt de la Ligue 1 et suspend les relégations Par Reuters

administrateur

La Commission européenne autorise l’aide de la France à Renault Par Reuters

administrateur

La police retient la piste terroriste pour l’attaque au couteau Par Reuters

administrateur