Autres actualités

Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce jeudi Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Les États-Unis publient les chiffres du PIB pour le deuxième trimestre et les demandes hebdomadaires d’allocations chômage. L’économie allemande s’est contractée plus que prévu au cours des trois mois de juin, mais son marché du travail se redresse. Des Big Tech font rapport après la cloche, un jour après être sortis indemnes d’une audience au Congrès. Les actions de Qualcomm (NASDAQ:) et de Samsung (KS:) s’envolent toutes les deux alors que les perspectives s’améliorent pour les fabricants de puces. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le jeudi 30 juillet.

1. Résultats de Big Tech

Un jour après avoir modestement minimisé leur importance pour les législateurs, les PDG du Big Tech ont l’occasion de présenter ce qui devrait être une série de bénéfices exceptionnels après la cloche de clôture.

Apple (NASDAQ:), Amazon (NASDAQ:), Facebook (NASDAQ:) et Alphabet (NASDAQ : publieront tous leurs résultats, Amazon et Alphabet en particulier étant susceptibles d’enregistrer une forte augmentation des revenus de leurs entreprises d’hébergement de cloud, car la pandémie oblige le monde réel à passer au virtuel à un rythme plus rapide.

L’évolution des entreprises de publicité d’Alphabet et, en particulier, de Facebook sera sans doute plus intéressante. Ce dernier est confronté à un boycott généralisé de la part des annonceurs pour son incapacité à lutter contre la désinformation et les discours de haine sur sa plateforme. Compte tenu de la lecture évidente de la plateforme YouTube de Google, les perspectives de Facebook vont attirer une attention particulière.

2. Le PIB et les allocations de chômage US attendus

Les États-Unis confirmeront leur pire performance économique trimestrielle depuis la Grande Dépression, avec des chiffres préliminaires pour le produit intérieur brut du deuxième trimestre. Un consensus approximatif des analystes suggère une baisse annualisée d’environ 34%, bien que le rebond de l’activité économique depuis mai rende le chiffre annualisé encore plus insignifiant qu’il ne l’est habituellement.

Il y a également des données sur les demandes d’allocations de chômage pour la semaine dernière. Des facteurs saisonniers devraient faire passer le nombre de demandes initiales à 1,45 million, contre 1,415 million la semaine précédente. Le nombre de demandes d’allocations de chômage, qui sont déclarées avec une semaine de décalage, devrait rester pratiquement inchangé à 16,20 millions.

Ces données sont publiées deux jours seulement avant l’expiration des améliorations apportées aux allocations de chômage dans le cadre de la loi CARES. Le chef de cabinet de la Maison Blanche, Mark Meadows, a déclaré mercredi que les républicains et les démocrates du Congrès sont “loin d’un accord”, ajoutant que “les dispositions améliorées en matière de chômage vont expirer”.

3. Les marchés US devraient ouvrir à la baisse

Les marchés boursiers américains devraient ouvrir à la baisse, abandonnant la plupart des gains réalisés mercredi après avoir reçu des assurances quant au soutien continu de la Réserve fédérale (et des indices d’un soutien encore plus important dans le courant de l’année).

À 12h55, le était en baisse de 0,9%, tandis que le futures S&P 500 était en baisse de 0,9% et le {{8874|futures 100}} de 1,0%.

Outre les quatre grandes sociétés technologiques, il y aura également des bénéfices avant l’ouverture de la bourse de Mastercard (NYSE:) et du géant de la consommation Procter & Gamble, Comcast (NASDAQ:), Eli Lilly (NYSE:) et UPS.

Anheuser Busch InBev a déjà publié ses résultats en Europe, montrant un bond surprise dans les ventes de bière, tandis que Nestle a également dépassé les attentes. Volkswagen (DE:), en revanche, a subi une perte d’exploitation et réduit son dividende.

4. Le choc des données allemandes pèse sur l’Europe

L’économie allemande s’est contractée plus que prévu au deuxième trimestre, selon les données préliminaires publiées par Destatis.

La production trimestrielle a chuté de 10,1% selon les estimations, soit plus que les 9% prévus par le consensus. Les données peuvent être sujettes à des révisions considérables, étant donné que l’Allemagne n’a pas encore publié les données de juin pour les ventes au détail, la production industrielle ou les exportations.

D’un point de vue plus positif, le chômage dans la plus grande économie européenne a diminué de 18 000 personnes en juillet, en données corrigées des variations saisonnières.

Les nouvelles ont pesé sur le marché boursier local, et dans toute l’Europe. Le a baissé de 2,3%, tandis que l’euro a reculé de 0,3%, passant de son plus haut niveau en deux ans à 1,1755$.

5. Qualcomm signe un accord de paix avec Huawei : les fabricants de puces sont optimistes

L’action Qualcomm devrait connaître une forte ouverture après avoir augmenté de 12% en dehors des heures de bourse mercredi, suite au règlement de son long différend avec Huawei. La société recevra une somme forfaitaire de 1,8 milliard de dollars pour les droits de licence non payés précédemment.

Qualcomm a déclaré avoir également signé un accord de vente à long terme avec le géant chinois, qui pourrait bien être tenu en otage par le ralentissement des relations entre les États-Unis et la Chine.

Un rapport de Canalys suggère que Huawei est devenu le fabricant de téléphones portables le plus vendu au monde au cours du premier semestre 2020, une évolution largement due au fait que ses ventes fortement pondérées par la Chine se sont redressées plus rapidement que celles d’Apple ou de Samsung.

Samsung, pour sa part, a enregistré une augmentation de 7,2% de ses bénéfices trimestriels en raison d’une forte demande pour ses puces depuis le début de la pandémie. Elle s’attend à une reprise de la demande pour ses appareils mobiles et électroniques d’ici la fin de l’année 2020.

 

Source : investing

Autres articles à lire

La pratique sportive en club pourra reprendre en France à partir du 11 mai, selon la ministre des Sports Par Reuters

administrateur

Bitcoin affiche un déclin de 11% face aux craintes des investisseurs Par Investing.com

administrateur

2 analystes conseillent la prudence sur Tesla à la veille des résultats du T2 Par Investing.com

administrateur

Les actions en Europe patinent sous les orages Par Reuters

administrateur

L’économie rebondit au deuxième trimestre après un creux historique Par Reuters

administrateur

Le Covid pèse au 1er semestre, rebond du cash flow en vue au 2nd semestre Par Reuters

administrateur