Autres actualités

Top 5 des événements clés à retenir pour bien aborder la séance US ce mardi Par Investing.com

© Reuters.

Par Geoffrey Smith

Investing.com — Le président Trump contredit son conseiller commercial le plus hawkish, affirmant que l’accord commercial entre les États-Unis et la Chine est toujours “totalement intact”. Peter Navarro, quant à lui, a rétracté ses commentaires à la Fox en disant que c’est “terminé”. Les indices des directeurs d’achat en Europe indiquent une stabilisation meilleure que prévu après la pandémie et la même entreprise publie un sondage pour les États-Unis plus tard. Il y a aussi des données sur les ventes de maisons neuves et des enquêtes de Redbook Research et de la Fed de Richmond. Les marchés US devraient ouvrir à la hausse, mais il pourrait y avoir un point d’interrogation sur Tesla (NASDAQ:) après un accident mortel en Allemagne qui pourrait mettre en cause son avenir de pilote automatique, tandis que les prix du pétrole ont atteint leur plus haut niveau depuis le 3 mars sur la confiance croissante dans les perspectives de la demande. Voici ce que vous devez savoir sur les marchés financiers le mercredi 23 juin.

1. Cet accord commercial chinois n’est pas mort, il est en pause

L’accord commercial des États-Unis avec la Chine s’effiloche. Le conseiller commercial Peter Navarro a déclaré à Fox News tard dans la journée de lundi que l’accord était “terminé”, dans une conversation qui avait précédemment mentionné le recul des Chinois sur les promesses d’achat de produits agricoles américains et la détérioration générale des relations sino-américaines au cours des derniers mois en raison de la pandémie du Covid-19 et de la situation à Hong Kong.

Le président Donald Trump avait répondu via Twitter (NYSE:) que “l’accord commercial avec la Chine est totalement intact. Espérons qu’ils continueront à respecter les termes de l’accord !”

L’accord, signé en janvier, a servi de prétexte pour suspendre les droits de douane sur des milliards de dollars d’importations chinoises, dans une démarche qui semblait destinée à épargner aux consommateurs américains des souffrances supplémentaires en cette année électorale.

2. Les PMI européens indiquent un rebond plus fort que prévu

De nouveaux éléments indiquent que l’économie européenne se stabilise après la forte baisse de la production due aux mesures de confinement en mars et avril.

L’indice composite HIS Markit des directeurs d’achat pour la zone euro est passé de 31,9 en mai à 47,5 en juin, reflétant une forte hausse des prévisions de production et de la confiance des entreprises. Les indices pour la France et le Royaume-Uni ont même dépassé la ligne 50 qui indique généralement la croissance.

Le chiffre global de la zone euro indique que l’économie continue de se contracter à un rythme plus lent. Il s’agit donc davantage d’une reprise progressive que d’une reprise en forme de V.

Cela n’a pas empêché les marchés boursiers européens d’atteindre leur plus haut niveau en deux semaines, le allemand ayant augmenté de 2,5 % et le de 1,5 %.

3. Les marchés américains devraient ouvrir à la hausse

Les marchés américains devraient augmenter à la suite de l’intervention du président Trump sur la question de l’accord commercial avec la Chine. Que l’administration estime ou non que la Chine respecte ses engagements, la réaction positive au tweet de Trump suggère que le marché se contente de peu.

À 13h25, le {{8873|futures 30}} était en hausse de 0,9 %, tandis que le était en hausse de 0,8 % et le {{8874|futures 100}} de 0,6%.

L’attention se portera plus tard sur T-Mobile (NASDAQ:), avec en toile de fond la décision de Softbank (T:) de vendre sa participation dans la société suite à la fusion avec Sprint, une société du portefeuille de Softbank (OTC:). Les actions de Tesla pourraient également faire l’objet d’un examen minutieux après un autre crash fatal en Allemagne qui a fait naître des soupçons quant au mauvais fonctionnement de son logiciel Autopilot.

4. PMI américains, ventes de maisons neuves et enquête de la Fed de Richmond attendus

Après les solides chiffres européens, IHS Markit publiera également les pour les États-Unis à 15h45. Bien que l’enquête ne soit pas aussi suivie que celle de l’Institute of Supply Management, les deux sont rarement très éloignés l’un de l’autre dans leurs conclusions.

Redbook Research fera le point sur le secteur de la vente au détail à 14h55, et les chiffres de mai pour les seront publiés à 16h00. Ces derniers seront publiés en même temps que l’enquête régionale de la Fed de Richmond sur les entreprises.

5. Le pétrole atteint son plus haut niveau depuis le 3 mars suite aux PMI; l’API à suivre

Les prix du pétrole brut ont atteint leur plus haut niveau en plus de trois mois et demi, après que les nouvelles de la Chine et les PMI européens aient rassuré les opérateurs sur la future trajectoire de la demande mondiale.

À 13h25, les futures du étaient en hausse de 1,7 % à 41,44 dollars le baril, soit un peu moins que le sommet intraday de 41,56 dollars qui était le plus haut depuis le 3 mars. L’indice de référence mondial du a augmenté de 1,6 % à 43,76 dollars le baril.

L’American Petroleum Institute publiera son estimation hebdomadaire des stocks de pétrole brut américains à 22h30.

Source : investing

Autres articles à lire

Biden gagne assez de délégués pour remporter l’investiture démocrate Par Reuters

administrateur

Les investisseurs redoutent de plus en plus une nouvelle vague de Covid-19 Par Investing.com

administrateur

Seize banques annoncent un système de paiement paneuropéen pour 2022 Par Reuters

administrateur

19 décès en 24h en France, toujours moins d’hospitalisations Par Reuters

administrateur

La hausse des marchés va se poursuivre en mai selon Morgan Stanley et JP Morgan Par Investing.com

administrateur

L’Opep+ se dirige vers une prolongation d’un mois de la baisse de production Par Reuters

administrateur