Autres actualités

Tout ce que vous devez savoir sur la Menace Chinoise et son impact sur le BTC Par Investing.com

© Reuters

Investing.com – Comme cela a déjà été le cas à plusieurs reprises au cours de la courte histoire du et des cryptomonnaies en général, le marché des monnaies numériques a tremblé la semaine dernière face à l’hostilité déclarée du gouvernement chinois envers tout ce qui concerne les cryptos.

Rappelons que les régulateurs chinois, notamment la PBOC, ont clarifié vendredi 24 septembre que les transactions et le mining de crypto-monnaies sont des activités illégales, expliquant que cette fermeté est pour « maintenir la sécurité nationale et la stabilité sociale ».

Rappelons que les premières marques officielles d’hostilité de la Chine envers les cryptomonnaies date de 2013. Cependant, face à l’explosion du marché des crypto-monnaies et le déploiement progressif du yuan numérique de l’État chinois, les experts craignent que le Chine commence à agir plus concrètement contre les cryptomonnaies, et les déclarations de la semaine dernière pourraient aller dans ce sens.

Avant de revenir sur ce point précis, nous vous proposons d’exposer brièvement la chronologie des attaques de la Chine envers le marché des cryptomonnaies :

2013

  • La Chine interdit aux banques de traiter les transactions en bitcoins, les qualifiant de « bien virtuel » et non de monnaie légale.
  • BTC China, le plus grand échange de bitcoins du pays, cesse de prendre les dépôts en yuan sous la pression des processeurs de paiement et du gouvernement.

2017

  • En plein boom des crypto-monnaies, la Chine déclare enquêter sur la manipulation du marché et le blanchiment d’argent par le biais du bitcoin.
  • La Chine interdit les offres initiales de pièces de monnaie (ICO).
  • Les échanges de crypto-monnaies sont interdits en Chine. Les citoyens contournent largement l’interdiction en utilisant les échanges offshore et le peer-to-peer trading.

2019

  • La Chine envisage d’éliminer le mining de crypto-monnaies mais renonce finalement à agir.

2021

  • La Chine réprime le crypto mining, car les activités minières commencent à menacer les objectifs environnementaux du pays.
  • Le gouvernement interdit aux institutions financières et aux sociétés de paiement de fournir des services liés aux crypto-monnaies.

Qu’est-ce que la déclaration de vendredi dernier a apporté de nouveau ?

Tout d’abord, il faut souligner que pour la première fois, 9 agences gouvernementales différentes ont rejoint la banque centrale dans sa déclaration anti-crypto.

De plus, contrairement à ses précédentes restrictions la Chine a clairement émis une interdiction générale de toutes les transactions et opérations commerciales qui touchent à la crypto.

Par ailleurs, non seulement les institutions financières ne peuvent plus apporter leur soutien aux entreprises liées aux crypto-monnaies, mais il en va de même pour les fournisseurs de services marketing et informatiques, selon l’ordonnance de vendredi. En d’autres termes, les détenteurs ou les mineurs de crypto-monnaies sont désormais totalement exclus des transactions commerciales légales en Chine.

Quel impact sur le Bitcoin ?

Au-delà du choc initial de la déclaration chinoise de la semaine dernière, force est de constater que le Bitcoin s’est rapidement relevé.

Cela est notamment à lier au fait que l’hostilité de la Chine envers le Bitcoin et autres cryptomonnaies n’est pas nouvelle. Ainsi, la possibilité d’une interdiction pure et simple des cryptomonnaies en Chine, c’est-à-dire l’illégalité de la détention de cryptos (ce qui n’est pas encore ne le cas) est un risqué déjà plus ou moins pris en compte par le marché.

On peut certes s’attendre à ce que le Bitcoin glisse de nouveau en cas de nouvelle déclaration, ou d’interdiction totale, cependant, il semble que le dossier chinois ne soit plus un facteur majeur pour l’évolution du Bitcoin à long terme.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Pfizer et BioNTech demandent un feu vert pour leur vaccin dans l’UE Par Reuters

administrateur

Témoignage de Powell, Banques Centrales, Optimisme pour Apple

administrateur

après le rallye de l’ADA, c’est la volatilité qui prend pied ? Par Investing.com

administrateur

Un officier français soupçonné d’espionner pour la Russie-Europe 1 Par Reuters

administrateur

L’activité du secteur manufacturier progresse encore en mai Par Reuters

administrateur

Au moins 112 morts dans les intempéries en Inde Par Reuters

administrateur