Autres actualités

Un A320 s’écrase sur un quartier de Karachi au Pakistan Par Reuters

4/4
© Reuters. PAKISTAN: L’HÔPITAL JINNAH A FAIT ÉTAT DE 17 CORPS AINSI QUE SIX PERSONNES BLESSÉES

2/4

par Syed Raza Hassan

KARACHI, Pakistan (Reuters) – Un Airbus (PA:) A320 de la compagnie Pakistan International Airlines (PIA) s’est écrasé vendredi avec 99 personnes à son bord sur un quartier résidentiel de Karachi, dans le sud du Pakistan, lors d’un accident aux circonstances encore floues dont n’aurait réchappé qu’un passager, selon un premier bilan des autorités locales.

“Merci beaucoup, Dieu a été miséricordieux”, a déclaré ce survivant, un banquier qui figurait parmi les passagers du vol PK8303, selon un communiqué du gouvernement de la province du Sind où se trouve la mégalopole portuaire de 20 millions d’habitants.

Seemin Jamali, le directeur exécutif de l’hôpital Jinnah situé à proximité du lieu de l’accident qui s’est produit dans une zone résidentielle très dense, à quelques kilomètres de l’aéroport, a de son côté fait état de 17 corps acheminés à ce stade jusqu’à son établissement, ainsi que six personnes blessées.

Les circonstances de cet accident, qui survient quelques jours après la reprise des vols intérieurs qui avaient été interrompus pendant plus d’un mois compte tenu de l’épidémie de coronavirus, restent floues.

L’avion semble ne pas avoir été en mesure de déployer son train d’atterrissage, a déclaré à Reuters un responsable de l’aviation civile, tout en jugeant prématuré de déterminer avec certitude la cause de la catastrophe.

“La dernière fois que le pilote a parlé, il a dit qu’il avait un problème technique”, a pour sa part rapporté un porte-parole de la compagnie, Abdullah H. Khan, dans un message vidéo.

De son côté, Airbus, qui a confirmé que l’appareil impliqué dans l’accident était un A320 qui avait à son bord 91 passagers et huit membres d’équipage, a indiqué n’avoir aucune information “confirmée” concernant les circonstances.

Des images diffusées par la chaîne de télévision Geo ont montré des ambulances cherchant à se frayer un chemin au milieu de la foule rassemblée près des lieux de la catastrophe, au-dessus de laquelle s’élevait une colonne de fumée noire. Plusieurs voitures étaient également en flammes.

“L’avion a d’abord heurté une tour de téléphonie mobile et s’est écrasé sur des habitations”, a témoigné Shakeel Ahmed, près du site de l’accident.

Le Premier ministre pakistanais, Imran Khan a promis une “enquête immédiate” sur les causes du drame.

(Syed Raza Hassan, avec Asif Shahzad à Islamabad, version française Bertrand Boucey, Marine Pennetier et Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le CAC 40 chute après un gain de 7%, craignant une annonce de Trump sur la Chine Par Investing.com

administrateur

Le DG de Nexity est décédé du coronavirus Par Reuters

administrateur

Alain Dinin redevient PDG après le décès du DG Par Reuters

administrateur

Le PIB espagnol chutera de 9,2% en 2020 Par Reuters

administrateur

La rentabilité se dégrade avec la crise du coronavirus Par Reuters

administrateur

Prudence en vue à Wall Street, la violence dans les villes pourrait peser Par Reuters

administrateur