Autres actualités

Un accord doit être trouvé d’ici début novembre, dit Paris Par Reuters

© Reuters. BREXIT: UN ACCORD DOIT ÊTRE TROUVÉ D’ICI DÉBUT NOVEMBRE, DIT PARIS

PARIS (Reuters) – La Grande-Bretagne et l’Union européenne doivent trouver un accord sur leurs futures relations commerciales d’ici début novembre, a déclaré dimanche le secrétaire d’Etat français chargé des affaires européennes Clément Beaune, réaffirmant que les Vingt-Sept n’accepteraient pas un compromis au rabais.

“Pour faire simple, il faut avoir un accord dans les prochaines semaines. Cela veut dire vers le début du mois de novembre à peu près”, a déclaré le secrétaire d’Etat sur FranceInfo.

“Il ne faut pas perdre son calme dans les derniers jours de négociations parce que c’est là, parfois, qu’on fait de mauvaises concessions”, a-t-il ajouté.

Dans un entretien accordé au Journal du Dimanche, la ministre de la Mer Annick Girardin a déclaré de son côté que les pêcheurs français préfèreront ne pas avoir d’accord plutôt que d’accepter un mauvais accord sur leurs droits de pêche après le Brexit.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré samedi au président français Emmanuel Macron que Londres explorerait toutes les pistes possibles pour aboutir à un accord commercial mais que des progrès devaient être accomplis dans les prochains jours pour régler les différends, notamment sur le dossier de la pêche.

Les deux parties ne disposent théoriquement plus de quelques jours pour s’entendre, la date du 15 octobre – jeudi prochain -ayant été fixée pour parvenir à un accord sur la relation future entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

Les deux négociateurs en chef, Michel Barnier pour l’UE et David Frost pour le Royaume-Uni, ont indiqué vendredi avoir progressé en vue d’un accord tout en soulignant qu’il fallait encore combler d’importantes divergences sur les questions liées aux droits de pêche, à la mise en place de règles du jeu équitable en matière de concurrence et à la gouvernance.

Londres et les Européens ont officiellement divorcé le 31 janvier dernier mais sont alors entrés dans une période de transition, le temps de trouver un terrain d’entente sur leurs futures relations, notamment commerciales.

Cette période s’achèvera le 31 décembre. Passée cette date, faute d’accord, ce sera un divorce “sec”, le “saut de la falaise” que redoutent notamment les milieux d’affaires.

(Gwénaëlle Barzic et John Irish)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Biden enclin à annuler le prochain débat si Trump toujours contaminé Par Reuters

administrateur

TUI a conclu un accord d’indemnités avec Boeing sur les 737 MAX Par Reuters

administrateur

Wall Street finit en baisse alors que les discussions sur la relance se poursuivent Par Reuters

administrateur

Tesla, NIO et Nikola explosent en 2020, vers une bulle des véhicules électriques? Par Investing.com

administrateur

Air Canada va réduire jusqu’à 60% de ses effectifs Par Reuters

administrateur

Les 14 meilleures actions pour miser sur l’explosion de l’industrie spatiale selon BoA Par Investing.com

administrateur