Autres actualités

Un échec des négociations internationales pourrait coûter 100 milliards de dollars, selon l’OCDE Par Reuters

© Reuters. TAXE GAFA: UN ÉCHEC DES NÉGOCIATIONS INTERNATIONALES POURRAIT COÛTER $100 MILLIARDS, SELON L’OCDE

PARIS (Reuters) – Un échec des discussions internationales en vue de réformer la taxation des grandes entreprises multinationales pourrait générer jusqu’à 100 milliards de dollars de manque à gagner et déclencher une guerre commerciale, a estimé lundi l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Près de 140 pays ont accepté vendredi de prolonger jusqu’à la mi-2021 les discussions sur cette question. Le calendrier initial tablait sur un accord d’ici la fin de l’année mais il a été malmené par la pandémie de coronavirus et les hésitations des Etats-Unis à l’approche de l’élection présidentielle du 3 novembre.

La pression de l’opinion s’accroît cependant sur la nécessité de faire payer aux grandes multinationales, opérant notamment dans le secteur du numérique, une juste part d’impôts alors que la crise sanitaire et économique pèse lourdement sur les budgets nationaux, relèvent ces pays.

L’objectif vise à accorder les règles fiscales internationales à la révolution du commerce électronique et à éviter ainsi que les “géants de la tech” comme Google (NASDAQ:), Facebook (NASDAQ:) et Amazon (NASDAQ:) puissent déclarer leurs bénéfices dans des pays à faible imposition comme l’Irlande quel que soit le lieu où s’opèrent leurs activités.

A défaut d’un cadre international, un nombre grandissant de gouvernements se tiennent prêts à imposer des règles nationales, avec le risque inhérent de s’exposer à des représailles commerciales dont l’administration Trump a brandi la menace.

“Dans le pire des scénarios, ces conflits pourraient réduire le PIB mondial de plus de 1%”, note l’OCDE, qui pilote ces négociations internationales.

A l’inverse, de nouvelles règles sur la taxation des entreprises du numérique et un projet de taxe minimum mondial pourraient accroître de 1,9% à 3,2% les recettes fiscales issues de l’imposition des revenus des grandes entreprises, soit un montant compris entre 50 milliards et 80 milliards par an.

Cette somme pourrait même atteindre les 100 milliards de dollars en y ajoutant la taxe américaine existante sur les bénéfices réalisés à l’étranger, ajoute l’OCDE.

(Leigh Thomas; version française Bertrand Boucey et Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le repli se poursuit, l’attente de la Fed incite à la prudence Par Reuters

administrateur

Le CAC 40 plonge sous 5000 points après la Fed, triple signal technique baissier Par Investing.com

administrateur

Les annonces de Musk déçoivent, plongeon de plus de 12% pour le Battery Day Par Investing.com

administrateur

Charlie Hebdo republie des caricatures de Mahomet Par Reuters

administrateur

La justice valide la force majeure pour Total face à EDF Par Reuters

administrateur

Les valeurs à suivre à Wall Street Par Reuters

administrateur