Autres actualités

Un retour du pétrole en territoire négatif est très probable selon les analystes Par Investing.com

© Reuters.

Par David Wagner 

Investing.com – Le prix du pétrole s’est redressé après son incursion historique en territoire négatif de lundi, le pétrole brut affichant aujourd’hui un gain de près de 5% au-dessus de 17$, mais il pourrait ne s’agir que d’un rebond temporaire selon certains analystes, qui estiment que le prix du brut pourrait redevenir négatif à relativement court terme.

Le facteur principal invoqué est que les problèmes sous-jacents liés à la faiblesse de la demande et à l’épuisement des capacités de stockage n’ont pas été résolus et continueront à faire pression sur les prix de l’énergie.

« Je n’appelle même pas cela un rebond. Je pense que les prix du pétrole font une pause », a estimé Vandana Hari, fondatrice de Vanda Insights, qui s’exprimait auprès de CNBC.

Elle a souligné le facteur clé des confinements mondiaux alors que la pandémie actuelle continue à faire des ravages, ce qui continuera à affaiblir la demande et à faire mal aux prix du pétrole.

« Les pays qui ont constaté un aplatissement de la courbe … sont extrêmement prudents. Beaucoup de pays constatent une sorte de résurgence des taux d’infection. Nous avons essentiellement l’image d’un monde qui ne sait pas comment se sortir de cette pandémie et des blocages qui y sont associés ».

John Bromhead, d’ANZ Research, souligne quant à lui le caractère potentiellement articificiel de l’actuel rebond : « La nouvelle que le président Trump avait ordonné à la marine d’abattre les navires iraniennes menaçants pourrait avoir été l’étincelle qui a déclenché le rebond. Mais la toile de fond est pauvre, avec une faible demande et des stocks en hausse ».

Vers des prix de nouveau négatifs prochainement ?

Comme expliqué dans cette analyse, le manque de stockage est l’un des principaux facteurs qui ont poussé le contrat à terme de mai, qui a expiré mardi, en territoire négatif.

À court terme, à moins que la production ne soit drastiquement réduite, la capacité limitée de stockage du pétrole exercera probablement une pression sur les prix du brut, selon les analystes. Selon eux, cela pourrait même amener le contrat de juin pour le brut américain à des niveaux négatifs.

« Il est possible que les circonstances observées en début de semaine se répètent pour le contrat WTI de juin, étant donné les problèmes de stockage du pétrole qui affectent le marché et qui semblent persister, au moins à court terme », a déclaré Peter Kiernan, analyste en chef pour l’énergie à l’Economist Intelligence Unit.

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Le trading avec un casque de Réalité Virtuelle, bientôt une réalité ? Quel avantage ? Par Investing.com

administrateur

Le coronavirus pourrait être devenu plus contagieux selon le Dr. Fauci Par Investing.com

administrateur

Jeff Bezos quittera ses fonctions de DG d’Amazon au troisième trimestre Par Reuters

administrateur

L’interdiction des ventes à découvert pas censée perdurer Par Reuters

administrateur

L’Insee avertit du risque d’une rechute de l’économie en fin d’année Par Reuters

administrateur

Le nouveau ton de la Fed dope le dollar et nuit aux actions Par Reuters

administrateur