Bourse & Actions

Une nouvelle obligation par petites coupures pour le chimiste Chemours

La société chimique américaine Chemours Company, communément appelée Chemours, vient d’emprunter 800 millions de dollars sur le marché primaire. C’est un peu mieux que les 750 millions visés à l’entame de l’opération.

Les nouvelles obligations libellées par coupure de 2.000 s’échangent désormais sur le marché secondaire. Les derniers prix observés atteignent 101,48% du nominal, soit l’équivalent d’un rendement de 5,52% sur base d’un coupon de 5,75% et d’une maturité égale au 15 novembre 2028. Du haut rendement donc, mais celui-ci est aussi le reflet d’un rating “B1” (“High yield”) chez Moody’s.

Par ailleurs, comme c’est généralement le cas avec les émissions de la catégorie spéculative, on notera que l’émetteur s’est réservé le droit de rembourser cet emprunt par anticipation, notamment en novembre 2023 à 102,875% du nominal (voir la fiche de l’obligation pour plus de détails à ce sujet).

Le roi du Téflon

Fruit d’une expérience de 200 ans, Chemours est issue de la scission en 2015 de la société DuPont (NYSE:) Nemours. Le nom de Chemours reflète l’attachement du groupe à la chimie en tant que science et il combine celui-ci avec le patronyme historique Nemours.

Spécialisée dans les produits fluorés et les solutions chimiques, Chemours est aussi à l’origine du Teflon, un fluorpolymère largement utilisé aujourd’hui dans les ustensiles de cuisson (revêtements anti-adhérents), mais également les textiles (en leur donnant des propriétés hydrophobes et antisalissures), les câbles de communication, les composants automobiles ou encore l’aérospatiale.

À côté du Teflon, le groupe a développé toute une série de produits, lesquels se retrouvent dans les plastiques et les revêtements, les systèmes de réfrigération et de climatisation, les exploitations minières, ainsi que dans les activités générales liées à la fabrication industrielle.

Parmi les autres marques, citons Ti-Pure (pigments pour les marchés des revêtements, les plastiques et les stratifiés), Krytox (lubrifiants haute performance), Viton (joints en caoutchouc, bracelets pour montres et autres accessoires électroniques portables), Opteon (fluides frigorigènes), Freon (fluides réfrigérants) et Nafion.

Basé dans le Delaware aux États-Unis, le groupe affiche une capitalisation boursière de l’ordre de 4 milliards de dollars à Wall Street. Il emploie environ 7.000 personnes et exploite 30 sites de production pour servir plus de 3.700 clients dans plus de 120 pays. Chemours a réalisé lors de son dernier exercice annuel un chiffre d’affaires de 5,5 milliards de dollars. Ses derniers résultats trimestriels sont disponibles via ce lien URL.

Source : investing

Autres articles à lire

3 actions US à surveiller de près cette semaine : Paypal, Qualcomm et T-Mobile

administrateur

1 actions à acheter et une action à fuir cette semaine : Chipotle et Fastly

administrateur

L’ETF SPY, un des meilleurs moyen de miser sur le S&P 500

administrateur

3 sociétés dont les bénéfices devraient s’afficher en hausse grâce au Coronavirus

administrateur

Le secteur des jeux vidéo profite de la pandémie, notre sélection de 5 actions

administrateur

Palantir ou Asana ? Quelle action choisir au lendemain de ces deux IPO ?

administrateur