Autres actualités

Vers un rebond en Europe dans le sillage de Wall Street Par Reuters

© Reuters. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse jeudi à l’ouverture dans le sillage de Wall Street, soutenues par l’espoir d’un compromis temporaire à Washington pour éviter le risque de défaut de paiement des Etats-Unis et par le recul

PARIS (Reuters) – Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse jeudi à l’ouverture dans le sillage de Wall Street, soutenues par l’espoir d’un compromis temporaire à Washington pour éviter le risque de défaut de paiement des Etats-Unis et par le recul des prix de l’énergie.

D’après les premières indications disponibles, le parisien pourrait gagner 1,2% à l’ouverture. Les contrats à terme signalent un gain de 1,13% pour le à Francfort, de 0,99% pour le à Londres et de 1,18% pour l’.

Les investisseurs américains puis à leur tour ceux en Asie ont été rassurés par l’espoir d’un accord temporaire au Sénat qui permettrait aux Etats-Unis d’éviter de se retrouver ce mois-ci en défaut de paiement et d’écarter le spectre d’une crise financière, après que les démocrates ont déclaré qu’ils pourraient accepter une offre républicaine de suspendre le plafond de la dette jusqu’en décembre.

Les marchés devraient également être soutenus par le repli des prix du pétrole et ceux du , dont les nettes progressions ces derniers jours ont nourri les craintes d’une flambée de l’inflation et d’une intervention plus rapide que prévu des banques centrales pour réduire leurs mesures de soutien.

Outre l’inflation, l’évolution du marché de l’emploi américain est un paramètre essentiel dans la politique monétaire de la Réserve fédérale. La publication vendredi du rapport mensuel sur l’emploi du département du Travail sera comme toujours très suivi. Les résultats de l’enquête mensuelle ADP (PA:) ont montré mercredi un nombre de créations d’emplois dans le secteur privé nettement supérieur aux attentes.

En attendant, c’est le chiffre des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière qui pourrait animer la séance dans l’après-midi.

A WALL STREET

Les contrats à terme de la Bourse de New York suggèrent une ouverture en hausse, de 0,3% à 0,6%, après une clôture positive mercredi, les investisseurs ayant été soulagés par la possibilité d’un accord temporaire bipartite sur le plafond de la dette publique des Etats-Unis.

L’indice a gagné 0,30% à 34.416,99 points. Le S&P-500, plus large, a pris 0,41% à 4.363,55 points. Le a avancé de 0,47%, à 14.501,91 points.

EN ASIE

A la Bourse de Tokyo, l’indice , lui aussi soutenu par l’optimisme sur le dossier du plafond de la dette américaine, gagne 0,71% après huit séances consécutives de baisse.

Le Hang Seng à Hong Kong s’offre un rebond de 2,3%. Les Bourses continentales de Chine sont toujours fermées.

CHANGES/TAUX

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence après avoir frôlé un pic de plus d’un an la veille en réaction aux craintes sur l’inflation.

L’euro est peu changé, autour de 1,1554 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans gagne plus d’un point de base à 1,5398% après un plus haut depuis la mi-juin à 1,573%.

PÉTROLE

Après avoir atteint des plus hauts de plusieurs années la veille, les cours du pétrole sont en repli à la suite d’une augmentation inattendue des stocks de brut aux Etats-Unis, ce qui suscite des interrogations sur la demande.

Le baril de perd 0,46% à 80,71 dollars et le 0,92% à 76,72 dollars.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Source : investing

Autres articles à lire

Les dividendes mondiaux ont chuté de plus de 12% en 2020, selon une étude Par Reuters

administrateur

L’Etat sera intransigeant sur la préservation des sites de Renault en France, déclare Philippe Par Reuters

administrateur

Le gouvernement prêt à prendre des mesures en Ile-de-France, dit Castex Par Reuters

administrateur

Les résultats animent la cote, LVMH pèse sur le CAC Par Reuters

administrateur

Pas de tendance claire pour la bourse de Paris Par Investing.com

administrateur

L’euphorie boursière à peine affectée par la tension à Washington Par Reuters

administrateur