Autres actualités

Wall Street clôture en baisse, redoutant les tensions USA-Chine Par Reuters

© Reuters. WALL STREET TERMINE EN BAISSE

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a fini en baisse jeudi, les investisseurs redoutant un nouvel accès de fièvre entre la Chine et les Etats-Unis à même de remettre en cause l’accord trouvé en début d’année par les deux premières puissances économiques de la planète.

A la clôture, l’indice cède 101,78 points, soit un recul de 0,41%, à 24.474,12.

Le S&P-500, plus large, perd 23,1 points (-0,78%), à 2 948,51, et le finit sur une baisse plus marquée de 0,97% (90,9 points) à 9.284,88 points.

Les révélations sur la volonté prêtée à la Chine d’imposer une loi de sécurité nationale à Hong Kong ont conduit à une nouvelle crispation entre les deux puissances, Donald Trump déclarant que les Etats-Unis réagiraient “avec force” si Pékin menait ce projet jusqu’à son terme.

“On dirait que la Chine va servir de punching ball dans la perspective des élections à venir”, estime Bob Shea, directeur de TrimTabs Asset Management à New York, un oeil sur l’élection du 3 novembre prochain où Donald Trump jouera sa réélection face au démocrate Joe Biden.

“La Maison blanche s’est résolue à penser qu’il était plus efficace de s’en prendre à la Chine que de tenter de sauver l’accord commercial de Phase 1, qui était déjà mitigé. On ne marque pas de points là-dessus”, ajoute-t-il.

L’annonce d’une nouvelle baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis, même si les chiffres issus de la crise provoquée par la pandémie de coronavirus restent impressionnants, et l’amélioration des conditions d’activité dans la région de Philadelphie avaient momentanément permis aux marchés de basculer dans le vert.

Les tensions avec la Chine ont renversé la tendance. “La plus grande menace pour le marché américain cette année serait en fait le déclenchement d’une nouvelle guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine”, dit Kristina Hooper chez Invesco.

Une majorité des onze indices sectoriels formant le S&P-500 sont en recul, notamment l’énergie, les services, les matériaux, la consommation de base et les technologies qui reculent tous d’au moins 1%.

(Noel Randewich; version française Henri-Pierre André)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

Quelques infos dopent l’optimisme, le CAC 40 dans le vert, EUR/USD frôle 1.10 Par Investing.com

administrateur

BpiFrance réunit 4,2 milliards d’euros pour soutenir les fleurons français Par Reuters

administrateur

Total prévoit un manque à gagner de 12 milliards de dollars dû à la crise pétrolière Par Reuters

administrateur

Les Européens “regrettent” la fin des dérogations aux sanctions US contre l’Iran Par Reuters

administrateur

Le CAC 40 grimpe à nouveau, face aux espoirs sur un plan de relance en Europe Par Investing.com

administrateur

Le CAC 40 remonte après une perte de 6%, de nombreux risques en vue ce vendredi Par Investing.com

administrateur