Autres actualités

Wall Street clôture en forte hausse, portée par des nouvelles positives sur un vaccin potentiel Par Reuters

© Reuters. WALL STREET CLOTURE EN HAUSSE

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a bondi lundi, et l’indice S&P-500 a clôturé à son plus haut niveau depuis dix semaines, sur fond d’optimisme relatif aux premières données concernant un vaccin potentiel contre le coronavirus et à la promesse de soutiens supplémentaires pour venir en aide à l’économie.

Le laboratoire de biotechnologies Moderna a fait état de premiers résultats positifs d’un essai clinique d’un candidat vaccin contre le COVID-19.

L’action Moderna, qui avait déjà plus que triplé depuis fin février, bondit de près de 20%. Mais son annonce profite à tout Wall Street.

L’indice finit en hausse de 3,85%, gagnant 911,95 points à 24.597,37.

Le S&P-500, plus large, prend 90,21 points, soit 3,15%, à 2.953,91.

Le avance de son côté de 220,27 points (2,44%) à 9.234,83 points.

“Le fait que Moderna ait fait état d’un essai de phase 1 qui semble être positif a certainement déclenché cette flambée, parce que si on trouve un vaccin, toute l’incertitude qui entoure l’économie et le virus disparaîtra”, note Ken Polcari, stratégiste marché chez SlateStone Wealth LLC à Jupiter, en Floride.

Parmi les actions qui rebondissent lundi soir, l’ensemble des valeurs liés au secteur des voyages s’inscrivent parmi les grands gagnants, comme les opérateurs de croisière Carnival Corp (LON:), qui prend 15,2%, Royal Caribbean Cruises (+16,7%) et Norwegian Cruise Line (+17,9%).

Les marchés ont également bien accueilli les déclarations de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, sur une reprise graduelle de l’économie et la détermination de la Fed à amplifier son soutien en cas de besoin.

Ces propos s’ajoutent à de nouvelles mesures de déconfinement dans plusieurs pays, comme l’Espagne, l’Italie ou la France, qui renforcent le scénario d’un retour progressif à la croissance après la contraction brutale en cours.

Ces espoirs d’une reprise économique mondiale ont également soutenu les cours du pétrole, en hausse de 7 à 8%.

“L’optimisme relatif à la partie demande de l’équation pétrolière a contribué à pousser les cours, avec la consommation de carburants repartant à la hausse tandis que des gouvernements allègent les mesures de confinement”, explique Paola Rodriguez Masiu, analyste chez Rystad Energy.

A la clôture lundi, le gagne 2,39 dollars à 31,82 dollars le baril tandis que le de mer du Nord prend $2,31 à $34,81 le baril.

(Chuck Mikolajczak; version française Marc Angrand et Henri-Pierre André)

Source : investing

Autres articles à lire

Bond des ventes de voitures électriques en Europe au premier trimestre Par Reuters

administrateur

Le génocidaire rwandais Kabuga arrêté en France après 25 ans de cavale Par Reuters

administrateur

La banque centrale va accélérer les ajustements anticycliques et approfondir les réformes des taux de prêt Par Reuters

administrateur

Alphabet dépasse les attentes au 1er trimestre malgré le coronavirus Par Reuters

administrateur

Rejet d’un recours visant à interdire la vente de bien non-essentiels chez Carrefour Par Reuters

administrateur

Le gouvernement souhaite que 50% des “trains du quotidien” circulent à partir de lundi Par Reuters

administrateur