Autres actualités

Wall Street finit en hausse, portée par les valeurs technologiques Par Reuters

© Reuters. LA BOURSE DE NEW YORK TERMINE EN HAUSSE

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) – La Bourse de New York a terminé en hausse mercredi, portée par les poids lourds du secteur technologique, les investisseurs espérant que la résurgence de l’épidémie de coronavirus n’aura qu’un impact limité sur la reprise économique.

Apple (NASDAQ:), en hausse de 2,1%, et Microsoft (NASDAQ:) notamment (+2,2%) ont soutenu les trois grands indices, le clôturant sur un quatrième record en cinq séances, à 10.494,64 points (+150,75 points ou 1,44%).

L’indice a gagné 0,68% ou 177,1 points à 26 067,28 et le S&P-500, plus large, a pris 24,62 points, soit 0,78%, à 3 169,94.

Le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus a dépassé les 3 millions aux Etats-Unis, soit près d’un Américain sur 100. La Californie, Hawaï, l’Idaho, le Missouri, le Montana, l’Oklahoma et le Texas ont enregistré des nombres records de contamination ces derniers jours.

Mais l’optimisme des investisseurs est alimenté par de bonnes statistiques publiées récemment, comme les créations d’emplois ou un rebond des services en juin.

Les propos de James Bullard, le président de la Fed de St Louis, qui a dit sur CNBC s’attendre à une baisse du chômage aux Etats-Unis à moins de 8% “peut-être même 7%” avant la fin de l’année ont contribué à soutenir la tendance.

“Le marché continue d’ignorer les conséquences potentielles de ces flambées épidémiques”, déclare Peter Cardillo, économiste en chef à Spartan Capital Securities à New York. “Je pense qu’à ce stade, les investisseurs jouent avec le feu”, ajoute-t-il.

“Les gens débattent pour savoir si oui ou non, le creux de l’activité a d’ores et déjà été atteint, alors ils s’accrochent aux valeurs de croissance et c’est la technologie”, a ajouté Robert Pavlik, un gérant de portefeuilles.

Aux valeurs, le laboratoire Biogen a gagné 4,4% après avoir déposé auprès des autorités américaines du médicament (FDA) une demande de commercialisation de son traitement expérimental de la maladie d’Alzheimer.

Le fabricant de jeans Levi Strauss (NYSE:) a dégringolé de 8,3% après avoir annoncé des prévisions décevantes pour la seconde moitié de l’année.

(version française Jean-Stéphane Brosse)

Source : investing

Autres articles à lire

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe Par Reuters

administrateur

Wall Street clôture en hausse, l’espoir d’une reprise l’emportant sur les troubles sociaux Par Reuters

administrateur

Le rapport sur l’emploi n’ébranle pas Wall Street, le commerce rassure Par Reuters

administrateur

Plus de 1.000 contaminés dans un abattoir en Allemagne Par Reuters

administrateur

Effondrement boursier en vue? Par Investing.com

administrateur

Résurgence des cas dans plusieurs régions, le risque de 2ème vague pèse Par Investing.com

administrateur