Autres actualités

Wall Street termine en hausse, rassurée par la Fed Par Reuters

© Reuters.

PARIS (Reuters) – La Bourse de New York a fini en hausse de 0,61% mercredi, les principaux indices de Wall Street ayant amplifié leurs gains dans la foulée de l’annonce du maintien de la politique monétaire de la Réserve fédérale qui a réaffirmé son soutien à l’économie.

L’indice a gagné 160,29 points à 26.539,57.

Le S&P-500, plus large, a pris 40 points, soit 1,24%, à 3.258,44.

Le a avancé de son côté de 140,85 points (1,35%) à 10.542,94 points.

Déjà orientés à la hausse, les indices ont accéléré après les annonces de la Fed qui a maintenu ses taux d’intérêt proches de zéro, comme attendu, et a affirmé qu’elle ne toucherait pas à l’objectif de taux des “fed funds” tant que l’économie américaine n’aurait pas absorbé les chocs récents.

La Fed a dit une nouvelle fois qu’elle utiliserait toute la gamme de ses instruments pour soutenir la première économie du monde.

“C’est à peu près ce à quoi nous nous attendions”, a commenté Stan Shipley, analyste macroéconomique pour Evercore SI. “Le communiqué important sera celui de septembre, lorsqu’ils donneront des éléments sur le pilotage des anticipations”, autrement dit sur la communication par la banque centrale sur l’évolution à attendre de sa politique monétaire, a-t-il ajouté.

Les investisseurs gardent leurs regards sur Washington où aucun consensus ne semble se dessiner entre démocrates et républicains sur un nouveau plan de relance à l’économie.

Aux valeurs, Advanced Micro Devices Inc a pris 12,54% après avoir relevé sa prévision de chiffre d’affaires annuel, entraînant dans son sillage l’indice sectoriel Philadelphia chip index qui a fini en hausse de 2,23%

Starbucks Corp (NASDAQ:) s’est quant à lui adjugé 3,72% après avoir dit observer une reprise notable de ses activités et s’attendre à finir le trimestre dans le vert.

Contre la tendance, Boeing (NYSE:) a perdu -2,83%, les investisseurs sanctionnant l’annonce d’une baisse de la production et de ventes inférieures aux prévisions au deuxième trimestre.

Les rendements des Treasuries à dix ans ont très légèrement augmenté après la décision de la Fed pour se situer à 0,5741%.

Quant au dollar, il a cédé 0,63% à 1,1787 pour un euro après avoir touché en séance $1,1805, un plus bas depuis septembre 2018.

(version française Nicolas Delame)

Responsabilité: Fusion Media would like to remind you that the data contained in this website is not necessarily real-time nor accurate. All CFDs (stocks, indexes, futures) and Forex prices are not provided by exchanges but rather by market makers, and so prices may not be accurate and may differ from the actual market price, meaning prices are indicative and not appropriate for trading purposes. Therefore Fusion Media doesn`t bear any responsibility for any trading losses you might incur as a result of using this data.

Fusion Media or anyone involved with Fusion Media will not accept any liability for loss or damage as a result of reliance on the information including data, quotes, charts and buy/sell signals contained within this website. Please be fully informed regarding the risks and costs associated with trading the financial markets, it is one of the riskiest investment forms possible.

Source : investing

Autres articles à lire

BpiFrance réunit 4,2 milliards d’euros pour soutenir les fleurons français Par Reuters

administrateur

Bilan sanitaire du déconfinement d’ici 15 jours, selon Véran Par Reuters

administrateur

Wall Street finit en hausse après les chiffres de l’emploi Par Reuters

administrateur

Airbus réduit sa production d’A350, signes positifs sur la trésorerie Par Reuters

administrateur

Tensions en banlieue parisienne pour la quatrième nuit consécutive Par Reuters

administrateur

Les espoirs de retour à la normale profitent aux actions Par Reuters

administrateur